La Bannie

Viviane avait passé les pires années de son existence sous les traits d’une mendiante. Elle avait tant travaillé, pourtant, à maintenir le Roi Arthur sur son Trône, à lui conserver Excalibur à la ceinture, à l’encourager quand il le fallait, et il le fallait souvent…

La Dame du Lac / Viviane (Audrey Fleurot) © Pascal Chantier

La Dame du Lac / Viviane (Audrey Fleurot) © Pascal Chantier

Elle avait réussi à devenir la légendaire Dame du Lac que seul le fils de Pendragon était capable de voir. Patiemment, sous sa forme éthérée, elle avait orienté son protégé dans les méandres d’un Quête du Graal des plus approximatives, alors qu’elle se savait elle-même insuffisamment renseignée pour lui apporter les réponses qu’il exigeait toujours plus.

Et, quand Arthur lui avait échappé, quand il avait quitté si franchement la route du Graal sans qu’elle ne pût rien faire, on l’avait punie. Bannie de son plan, son premier contact avec le monde tangible fût le Lac Sacré dans lequel On la jeta. Et sa première action terrestre fut d’échapper à la noyade, se raccrochant aux racines et tâchant de survivre, alors que l’enveloppait une sensation terrible qu’elle n’avait jamais connu : le froid. Elle put, cependant, trouver le chemin de Kaamelott et y entrer clandestinement. Arthur la garda près de lui, un temps. Mais Viviane ne se remettait pas de sa propre impuissance. Rien. Elle ne pouvait rien faire.

La Dame du Lac / Viviane (Audrey Fleurot) © Pascal Chantier

La Dame du Lac / Viviane (Audrey Fleurot) © Pascal Chantier

Elle avait vu Arthur replanter Excalibur dans le Rocher, elle l’avait vu renoncer, attenter à ses jours… Mais quand le fou Lancelot vint au pouvoir, elle trouva en elle suffisamment de ressources pour passer à l’action. Le fils de Ban sur le Trône de Bretagne représentait pour elle une telle ignominie que son courage s’en était trouvé décuplé. Elle savait Lancelot sous la coupe de « la Réponse », la manifestation la plus inquiétante de l’échec humain, et elle était probablement l’unique personne sur Terre capable de
présager de l’irrémédiable catastrophe qui se préparait. Le Monde aux mains des forces obscures…

Et elle, faible comme une humaine. Son temps d’errance était à présent terminé. Elle se tenait propre, elle s’habillait, peignait ses cheveux… Et mettait tout en œuvre, elle et quelques âmes courageuses qui s’étaient ralliées à sa cause, pour tenter de sauver le genre humain.

5 réponses pour l’instant.

  1. atubris dit :

    trop mignonne, quand je pense que le roi n’a pas voulu en faire sa maîtresse…

    • Lunaera Morvan dit :

      Mignone … tu maitrise l’art de l’euphémisme, personnellement ayant un penchant pour les rousses, Audrey est tout simplement sublime !!!

      • la Dame des Pierres dit :

        Sublime ? Cet incapable ? :O

        Elle n’a même pas été capable de s’occuper d’Arthur ! Moi je l’avais dis qu’elle savait rien faire mais juste parce que j’ai voulu être brune on ma enlevé ce droit ! 🙁

        (cf: Livre VI)

        • Lunaera Morvan dit :

          (Dommage que cet instant RolePlay soit gaché par les fautes d’orthographe et le hors sujet… je parlais HRP xD)

          En étant une moi même … Les Rousses au pouvoir !!!

        • Khanan dit :

          Elle essayait de faire son possible, comme cité dans l’article, elle ne possédait pas de renseignements suffisants pour l’aider réellement…

Laisser un message


*